Etat de santé

  • L'espérance de vie à la naissance dans le Loir-et-Cher est de 79,6 ans pour les hommes en 2015 (79,0 ans en France métropolitaine) et de 85,1 ans pour les femmes (estimation identique au niveau de la métropole) selon l'INSEE.
  • L'espérance de vie à 60 ans est, pour le département, de 23,3 ans pour les hommes et de 27,2 ans pour les femmes.
L'espérance de vie à l'âge X représente le nombre moyen d'années à vivre pour une génération fictive d'âge X qui aurait, à chaque âge, la probabilité de décéder observée cette année-là.

Taux standardisés de mortalité*

 Loir-et-Cher Région Centre - Val de Loire France métropolitaine
Taux de mortalité générale pour 100 000 habitants en 2011*  748  762  764
Taux de mortalité prématurée pour 100 000 habitants
de moins de 65 ans en 2011*
 204  194  191
Taux de mortalité par cancer pour 100 000 habitants en 2011*  223  226  219 
Taux de mortalité par consommation excessive d’alcool pour
100 000 habitants en 2011*
 31  31  28
Taux de mortalité par pathologies liées au tabac pour
100 000 habitants en 2011*
 110 114  118
Taux de mortalité par suicide pour 100 000 habitants en 2011*  22  19  16

D'après sources : FNORS - Score Santé
*Le taux de mortalité est un taux standardisé. Il représente ce qu'on observerait si le territoire étudié (le département par exemple) avait la même structure par âge que la population française en 2006. Ces taux sont calculés sur 3 ans, l'année indiquée étant l'année centrale.

Principales caractéristiques du Loir-et-Cher (selon les données du tableau ci-dessus et des taux standardisés de mortalité sur la période 2003-2011 communiqués par l'ORS Centre - Val de Loire) :

  • Le taux de mortalité générale dans le Loir-et-Cher est proche de ceux des échelons supérieurs (Centre - Val de Loire et France héxagonale). En revanche, le taux de mortalité prématurée (c'est-à-dire avant 65 ans) est significativement plus important dans le département.
  • L'analyse est similaire concernant le taux de mortalité par cancer et le taux de mortalité prématurée par cancer.
  • Les décès des femmes liés au cancer sont beaucoup moins fréquents que pour les hommes.
  • Le taux de mortalité prématurée du Loir-et-Cher est aussi influencé par les importants taux de mortalité dû aux consommations excessives d'alcool, aux suicides (tout particulièrement dans le Perche) et aux accidents de cirulation.

 

Taux de nouvelles admissions en affections de longue durée (ALD)*

 Loir-et-CherRégion Centre - Val de LoireFrance hexagonale 
Taux de nouvelles admissions en ALD toutes causes confondues
pour 100 000 habitants entre 2010 et 2013*
1 984 2 182 2 252
Taux de nouvelles admissions en ALD pour diabète de type 1 et 2
pour 100 000 habitants entre 2010 et 2013*
380 380 368

D'après sources : ORS - Centre Val de Loire
*Le taux de nouvelles admissions est un taux standardisé. Il représente ce qu'on observerait si le territoire étudié (le département par exemple) avait la même structure par âge que la population française en 2006.

 
  • Le Loir-et-Cher enregistre significativement moins d'entrées en ALD toutes causes confondues sur la période 2010-2013 qu'en France hexagonale. A l'inverse, les patients diabétiques (de type 1 ou 2) augmentent à un rythme plus rapide dans le département.
Les affections de longue durée (ALD) sont des affections comportant un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse, ouvrant droit, pour ceux qui en sont atteints, à des remboursements. Ces ALD peuvent être exonérantes, c'est à dire prise en charge à 100 % par l'assurance maladie, si elles font partie de la liste des 30 ALD établie par le Ministère de la Santé. 
L'augmentation du nombre de patients touchés par ces pathologies et la complexité de leur traitement amènent, entre autres, à se poser la question d'une meilleure articulation des services de soins pour tenir compte des besoins spécifiques de ces publics.

 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.